vendredi 20 avril 2018

Goodbye, Loretta



Auteur : Shawn Vestal
Editions : Albin Michel


Short Creek, Arizona, 1974. Loretta, quinze ans, vit au sein d'une communauté de mormons fondamentalistes et polygames. Le jour, elle se plie à l'austérité des siens, la nuit, elle fait le mur et retrouve son petit ami. Pour mettre un terme à ses escapades nocturnes, ses parents la marient de force à Dean Harder, qui a trente ans de plus qu'elle, une première femme et déjà sept enfants...
Loretta se glisse tant bien que mal dans son rôle d' « épouse-soeur », mais continue à rêver d'une autre vie, qu'elle ne connaît qu'à travers les magazines. La chance se présente finalement sous les traits de Jason, le neveu de Dean, fan de Led Zeppelin et du Seigneur des anneaux, qui voue un culte au cascadeur Evel Kneievel. C'est le début d'une aventure mémorable aux allures de road trip vers la liberté qui va vite se heurter à la réalité...
Un superbe roman, profond et drôle à la fois, qui nous plonge au coeur de la mythologie de l'Ouest américain, tant sacrée que profane.
Paru le 28 mars 2018

Mon avis :

Quelle étrange lecture que ce livre là !
J'y ai beaucoup aimé des chapitres entiers mais suis restée totalement hermétique à d'autres... et je ressors de ma lecture à la fois comblée et agacée...

On suit en parallèle Loretta et Jason, deux jeunes adolescents élevés chez les Mormons, l'un en Arizona, l'autre en Idaho. Tous deux rêvent d'une autre vie, de liberté, d'espace.... et si Jason, grand admirateur de Evel Kneivel et  membre d'une communauté un peu plus ouverte,  s'accommode plus ou moins  de son existence avec la tendre complicité de son grand-père et l'amitié de son pote Boyd, Loretta vit très mal l'extrême rigueur des mormons fondamentalistes et s'octroie quelques libertés le soir en compagnie de Bradshaw, son pseudo petit-ami qui lui ouvre les portes d'un monde rêvé.
Mais un jour, Loretta est confrontée à ses parents en rentrant d'une de ses équipées, le couperet tombe, elle est mariée aussitôt à Dean, bien plus âgé qu'elle et déjà pourvu d'une femme et de sept enfants.... Commence une nouvelle vie âpre bien loin de ses rêves.... C'est au sein de cette nouvelle famille qu'elle rencontre Jason, le neveu de son époux,  deux destins qui se croisent et s'entremêlent...

J'ai beaucoup aimé la description du mode de vie des Mormons, un monde que je ne connaissais pas vraiment. J'ai découvert la diversité des influences et des pratiques, la rigidité des plus extrêmes, le peu de sentiments exprimés, le rôle effacé des femmes.... Le portrait de Dean en chef de famille tout puissant est sans concession : cupide, d'une hypocrisie extrême, s'arrangeant avec ses principes selon le moment et les personnes présentes...

Si Jason est un adolescent sensible et attachant, dont les rêves ressemblent à ceux de milliers d'adolescents américains, Loretta est beaucoup plus complexe. Engluée dans une vie austère qu'elle subit, elle semble totalement passive, repliée sur elle-même. Seuls petits bonheurs dans son quotidien, la fraîcheur et l'innocence des enfants de Dean et Ruth, la première épouse. Mais elle se révélera peu à peu, forte d'une détermination sans faille qu'aucun obstacle n'entravera, entraînant Jason dans son sillage....

Mon gros bémol concerne tous les chapitres consacrés au cascadeur Evel Kneivel. Je ne connaissais absolument pas ce personnage qui manifestement est une véritable légende outre-atlantique. Je pense que l'auteur a voulu montrer la distorsion entre l'outrance ostentatoire et l'austérité extrême que peut parfois présenter l'Amérique dans sa démesure, mais je pense aussi qu'il faut posséder cette culture nord-américaine pour pouvoir apprécier chaque passage de ce livre. Personnellement, je n'ai pas été accrochée et me suis même profondément ennuyée bien souvent devant les exploits et les discours de Evel Kneivel, un personnage qui n'a trouvé aucune résonance en moi...

Ceci dit, en faisant abstraction de ses courts chapitres, j'ai vraiment apprécié cette histoire très prenante écrite d'une plume directe et sensible, parfois tragique, parfois émouvante, parfois étourdissante... J'ai beaucoup aimé suivre le destin de ces jeunes mormons assoiffés de  liberté qui affrontent au mieux les vicissitudes d'un quotidien austère et parviennent à prendre le large non sans y laisser quelques plumes et quelques illusions...

Un grand merci à Babelio et Albin Michel pour cette belle découverte !

Ma notation : 4/5




tous les livres sur Babelio.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire