mardi 1 mai 2018

Le brasier


Auteur : Vincent Hauuy
Editions : Hugo Thriller


Quand le général Lavallée engage Noah Wallace pour retrouver les assassins de sa fille Sophie, le profiler refuse de croire à sa mort.
Persuadé que la jeune blogueuse est en danger, mais vivante, il accepte la mission et mène l'enquête avec Clémence Leduc, sa troublante partenaire. Mais tous deux vont très vite se rendre compte que les ramifications de cette disparition sont beaucoup plus vastes qu'il n'y paraît et pourraient être liées à la récente vague de meurtres et de suicides inexpliqués qui frappent l'ensemble du territoire américain.
Hanté par les visions d'un petit garçon sans visage et d'un brasier d'où s'échappent des cris d'effroi, Noah va se retrouver au cœur d'une investigation menée tambour battant mais qui le mènera aux portes de la folie.
Paru le 5 avril 2018



Mon avis :

Un livre dans la directe continuité du premier tome "Le tricycle rouge", il vaut mieux avoir lu ce dernier auquel de nombreuses allusions sont faites pour mieux comprendre les personnages, leurs relations et les enjeux.

Noah Wallace se remet de ses éprouvantes aventures lorsque le père de son amie Sophie, la journaliste, fait appel à lui pour retrouver sa fille, enlevée, torturée et laissée pour morte... Noah, porté par son étonnante "intuition", va s'allier une nouvelle fois à la jeune Clémence.

S'en suit une enquête étourdissante aux mille ramifications, il est question de trafics, de mafia russe, de CIA, de vengeance, d'expérience, de sciences... C'est dense, touffu mais c'est totalement maîtrisé. Tout est savamment orchestré, chaque petit détail trouve sa place dans le tableau final qui éclaire toute l'intrigue.
Foison de personnages, de révélations, de surprises de rebondissements jalonnent le texte, nous poussant à tourner les pages pour connaître la suite.... aucun temps d'arrêt, quasi aucune respiration... 

Mais un peu trop pour moi,  le récit est mené à un rythme haletant, c'est un roman d'actions avant tout, j'y ai perdu les dimensions que j'aime retrouver dans un livre : des atmosphères travaillées, l'introspection des personnages... Je n'ai pas retrouvé la profondeur du Noah du tome 1, celui qui se cherche, avec ses blessures, je l'ai trouvé moins torturé, et son don moins subtil : des visions fréquentes plus que des intuitions... Quant à Clémence, ce n'est plus la si étrange jeune fille, j'avais adoré sa singularité, sa remarquable intelligence. Elle est devenue beaucoup moins fascinante à mes yeux, envahie de noirceur.... pleine de duplicité.... 

Et puis, j'ai eu beaucoup de mal à croire à certains pans de l'histoire : comment Sophie peut-elle être prête à tant de sacrifices ?  Que de révélations encore à propos de Noah, beaucoup trop pour moi sur un seul homme, il y en avait déjà eu suffisamment dans le précédent opus....

Je ressors donc très mitigée de ma lecture, à la fois admirative du brio avec lequel l'auteur parvient à construire son récit, semer le lecteur, échafauder une intrigue particulièrement dense mais aussi déçue, il m'a manqué beaucoup de choses pour que je sois aussi enthousiaste que pour le tome précédent.

Ma notation : 3,5/5

3 commentaires:

  1. Je note plutôt le premier alors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut vraiment mieux lire le premier d'abord, il y a trop de liens entre les deux....
      Après, je suis une des rares à avoir préféré le tome 1, les avis sont en général dithyrambiques sur ce second tome.... Tout est subjectif et les ressentis sont toujours très personnels.
      Bonne lecture en tout cas et merci pour la petite visite !

      Supprimer
  2. il est en court de lecture justement et en effet bcp de liens avec le premier j'ai un peu de mal à accrocher je suis très cartésienne et les sixième sens and co ce n'est pas mon dada du coup je me tate à le finir non par sa qualité mais par ce fait

    RépondreSupprimer