lundi 5 mars 2018

De cape et de mots



Auteur : Flore Vesco
Editions : Didier jeunesse


Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s’annonce difficile : la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu’elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d’audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l’hypocrisie et les intrigues... et tente de déjouer un complot.
Un premier roman décapant qui marque tant par la singularité de son héroïne que par la plume inventive de son auteur.

Lauréat du Prix Saint-Exupéry, du Prix Les Etoiles du Parisien, du Prix des collégiens de l'Hérault 6e/5e et Coup de coeur des collégiens d'Asnières 2016.
Paru le 3 juin 2015

Mon avis :

Voici un roman jeunesse très court mais savoureux... Une histoire très simple sans grande surprise, un peu cousue de fil blanc par certains aspects, mais tellement bien racontée que tout passe et se lit avec grand plaisir.

Serine, jeune fille de la noblesse désargentée, issue d'une famille nombreuse, vient de perdre son père. Peu de perspectives s'offrent à elle, sa mère songe à la marier et pour échapper à ce destin qui ne l'enchante guère, elle fuit à la cour pour servir de dame de compagnie à la reine.
D'un tempérament fougueux, imprévisible, la langue acérée et le verbe haut, Serine arrive à la cour et bouscule tous les codes en vigueur. Impulsive, pertinente, impertinente et d'un humour décapant, elle va mette à mal tous les membres de la haute société mais elle se fera aussi des amis loyaux parmi les petites gens.

Complots, manipulations, révélations fracassantes, explorations du château, travestissements , jeux de rôles, faux-semblants, énigmes, Serine va vivre foison d'aventures toutes plus rocambolesques les unes que les autres. On ne risque pas de s'ennuyer avec cette héroïne irrévérencieuse et tellement attachante !

S'il n'y a pas de grande surprise dans le déroulé de l'intrigue et que l'on voit bien souvent les situations arriver, le ton de la narration résolument désinvolte, un second degré souvent sous-jacent (le récit des séjours chez le bourreau tellement drôle !), l'humour omniprésent, la plume inventive font véritablement la richesse du roman. Il suffit de consulter la table des matière pour que "lifrejole", "esperlune" entre autres viennent immédiatement titiller la curiosité et caresser l'oreille.
Il y a de vrais moments suspendus, de jolies trouvailles, des déclinaisons autour des mots particulièrement réussies et bien souvent on ne peut s'empêcher de s'esclaffer...

Une très jolie découverte qui ne fait que me conforter dans l'idée qu'on trouve de bien jolies pépites dans la littérature jeunesse !

Ma notation : 4,25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire