jeudi 3 décembre 2015

A quatre mains


Auteur : Renée Carlino
Editions : Milady

« Ce roman délicieusement insolent vous ira droit au cœur. » Kathy Evans
« Un livre bouleversant et bien écrit qui résonne longtemps dans le cœur. » Shh Mom's Reading

Pour s'investir dans ses études au sein d'une prestigieuse université, Mia a mis une croix sur sa vraie passion, le piano. À la mort de son père, elle part à New York et reprend le bar qu'il tenait un lieu incontournable qui offre leur chance aux jeunes musiciens. C'est là qu'elle rencontre Will, un guitariste qui incarne exactement le style de vie auquel elle s'est refusée. Après s être liée d amitié avec Will, Mia lui propose de devenir son colocataire. Finira-t-elle par laisser libre cours à ses passions ?

Paru le 20 novembre 2015



Mon avis :

J'ai refermé mon livre quasiment au petit matin.... Emportée par l'intensité de mes émotions, je n'ai pu me résoudre à le poser avant de l'avoir terminé...
C'était il y a une poignée de jours maintenant, mais l'intense complicité et les douloureux déchirements de Will et Mia résonnent encore en moi...

Mia a grandi dans une famille aimante où le respect de chacun est le maître mot. Son père et son beau-père s'estimaient et s'appréciaient. Sa mère et son père, séparés depuis longtemps, ont toujours éprouvé beaucoup d'amour l'un pour l'autre. Elle a vécu essentiellement auprès de sa mère et de David qu'elle appelle papa, mais chaque année, elle séjourne chez son Papou qui tient un bar à Los Angeles.
Papou , décédé depuis peu reste un personnage central de l'histoire. Il lui a légué bien plus que son bar le Kell's, ce bar où l'on peut croiser musiciens et artistes et qui a vécu des heures de gloire comme l'attestent les vestiges, photos en noir et blanc placardés sur les murs .... il lui a aussi légué tout un art de vivre.... Il représente la liberté d'esprit,  la joie de vivre, le grain de folie .
Le reste du temps, Mia baigne dans l'univers plus classique de sa  mère et de David, un univers où la raison est essentielle. Dans son quotidien, tout est pensé,organisé, rien n'est laissé au hasard.

Douée pour la musique, Mia va faire des études de musique, apprenant la technique inlassablement, dans le cadre très académique des conservatoires mais pendant ses séjours au Kell's, son père lui ouvre les portes d'un autre monde musical, plus viscéral, plus émotionnel... Poussée en parallèle par son besoin de stabilité, elle entame aussi des études plus "sérieuses", des études commerciales.



Tout le drame de Mia tient dans le fait qu'elle oscille constamment entre ces deux tendances : elle cultive en elle le côté raisonné dans lequel elle a été immergée, mais ses petites incursions régulières dans l'univers plus fantasque et moins policé de son père ont laissé germé des envies, des élans qu'elle ne peut pas toujours maîtriser et qui lui font peur. Elle va farouchement les combattre ....

Le livre entier repose sur sa difficulté à trouver sa voie, à savoir ce qu'elle veut, et surtout qui elle est...
C'est avec tout ce bagage encombrant et confus qu'elle va faire la connaissance de Will. Elle est sur le point de démarrer une nouvelle vie, pas la vie qu'elle avait jusqu'alors pensée, mais une vie que la mort de son papou lui assigne et qui bouscule tout son univers bien réglé..
Sa rencontre avec Will au hasard d'un voyage en avion est insolite, drôle.... ce jeune homme charismatique est désarmant et la connexion se fait immédiatement entre eux. Ils ont un tas de choses en commun surtout leur amour et leurs connaissances de la musique...

Will c'est le musicien de génie, parfois un peu névrosé, il est autodidacte et a un sens inné de la musique. Chez lui, c'est un instinct. Lorsqu'il est sur scène, sa voix, sa présence captivent l'auditoire. C'est un être entier qui contrairement à Mia sait exactement ce qu'il veut et où il va.

Ils vont se revoir et Mia sur un coup de tête lui proposera une colocation.
Dès lors, ils se rapprochent, une véritable complicité s'instaure mais Mia repousse farouchement toute intimité.... Will doit continuellement composer avec ses états d'âme  qui oscillent entre distance et rapprochement. Leur relation est passionnelle, soufflant le chaud et le froid, chacun va souffrir, faire souffrir l'autre, se perdre dans des liaisons insipides mais la puissante alchimie entre eux est toujours là.... J'ai beaucoup souffert de tout ce gâchis, il y a des pages émouvantes, d'autres vraiment  éprouvantes.... et si je n'ai pas toujours été d'accord avec les décisions de Mia, loin de là, il n'empêche que j'ai toujours ressenti beaucoup d'empathie pour elle et ses douloureux questionnements... Tout le livre écrit de son point de vue, nous permet de comprendre ses choix et ses erreurs...

J'ai beaucoup beaucoup aimé la plume de l'auteur qui a su recréer des atmosphères particulières, des accents mélancoliques, des nostalgies....  : l'univers du petit bar, les souvenirs de Mia avec son Papou qui sont d'une tendresse infinie.... les concerts.... Il y a des passages qui vous vont droit au cœur ...

L'univers riche et foisonnant de la musique est omniprésent, non seulement dans le fond.avec toute la mythologie du musicien, les petites salles, les bœufs, les bars, mais aussi dans la forme, les entêtes des chapitres sont des pistes comme si le livre se déroulait sur une partition...On retrouve d'ailleurs des portées sur la superbe couverture. Au fil des pages, Will trouve le chemin du succès et la question essentielle  "comment percer dans le milieu sans perdre son âme"est largement abordée.....

Les personnages secondaires sont peu nombreux mais déterminants. L'énigmatique Martha qui assène ses petites phrases comme autant de petites notes de sagesse... La directe Jenny qui jamais ne prend de gant pour asséner des vérités dérangeantes, jusqu'au chien qui prend un place particulière et qui permettra à Mia de faire ses deuils...

Un personnage m'a longtemps laissée perplexe :  Lauren qui est narratrice du premier chapitre et qui disparaît.... ce n'est qu'à la fin que l'on comprend son implication dans l'histoire, toutes les pièces du puzzle se mettent en place. Intrigant, surprenant et judicieux !

Je ne résiste pas au plaisir de citer ces deux petites phrases que Martha glisse à Mia avec beaucoup de tendresse et qui me semblent représenter à la perfection l'esprit du livre ....

Il faut que tu apprennes à faire chanter ton cœur et ta raison à l'unisson. Alors seulement tu entendras la voix de ton âme.

Et je terminerai par le très joli cadeau que l'on trouve à la fin du livre, deux chapitres écrits du point de vue de Will, j'ai tout simplement adoré avoir son ressenti .

Ce livre est une magnifique symphonie écrite à 4 mains, alternant unisson et harmonie, pauses et contretemps, toute la gamme des émotions rythme la partition et nous emporte crescendo... J'adore !






Ma notation : ♥♥♥♥♥


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire