jeudi 3 décembre 2015

November 9



Auteur : Colleen Hoover
Editions : Atria Books

Beloved #1 New York Times bestselling author Colleen Hoover returns with an unforgettable love story between a writer and his unexpected muse.

Fallon meets Ben, an aspiring novelist, the day before her scheduled cross-country move. Their untimely attraction leads them to spend Fallon’s last day in L.A. together, and her eventful life becomes the creative inspiration Ben has always sought for his novel. Over time and amidst the various relationships and tribulations of their own separate lives, they continue to meet on the same date every year. Until one day Fallon becomes unsure if Ben has been telling her the truth or fabricating a perfect reality for the sake of the ultimate plot twist.

Can Ben’s relationship with Fallon—and simultaneously his novel—be considered a love story if it ends in heartbreak?
Paru le 10 novembre 2015


Mon avis :

J'aime infiniment la plume de Colleen Hoover et je prends un vrai plaisir à lire ses livres en VO, je les savoure avec un véritable bonheur.

Avec November 9, il en a été de même... On fait connaissance avec Fallon dont la vie a été brisée quelques années auparavant lors d'un incendie qui lui a laissé de graves séquelles physiques.
Fallon à ce moment là, était sous les feux des projecteurs, promise à un bel avenir d'actrice....elle est passée de la lumière à l'ombre, elle cache dorénavant son visage ravagé et ses nombreuses cicatrices derrière ses cheveux, ses cols roulés et ses longues manches, elle n'ose plus affronter les regards surtout celui des hommes.

La première scène se situe au restaurant où elle déjeune avec son père . Ce dernier nous apparaît comme un être égoïste, distant, sans empathie et le repas devient vite éprouvant,
Elle est décidée à poursuivre son rêve : devenir actrice mais son père, lui même acteur reconnu,  au lieu de la soutenir, de l'encourager et de l'entourer d'affection est terriblement  réducteur et tranche net tout espoir et toute illusion. C'est là que Ben apparaît dans sa vie....

Ben c'est le jeune homme un peu fou qui se lance dans une histoire avec une totale inconnue. C'est le preux chevalier qui se précipite pour venir au secours de la gente dame comme dans un roman du Moyen Age.
Il pose sur Fallon un regard direct et tendre, sans compassion ou fausse gentillesse. Et Seigneur que c'est beau de se dire qu'il voit la personne plus que l'enveloppe. Quelle richesse intérieure ! Quelle leçon de vie ! J'ai adoré ça, cette façon simple et sans fioriture de lui parler, de l'approcher.

Dès lors un lien puissant se crée entre eux et je n'ai pas vraiment compris l'obstination de Fallon à vouloir attendre l'âge de 23 ans pour avoir une relation  et ses règles draconniennes, mais soit c'est aussi ce qui permet l'architecture du roman, donc même un peu agacée, j'ai passé dessus....


S'en suit une incroyable histoire, une histoire de rendez-vous année après année à la même date. Ben écrira un roman sur eux et entre temps, pas de contact de quelque sorte que ce soit, ni physique, ni téléphonique ni via les réseaux sociaux, et internet, rien....

Ce roman est l'histoire de ces brefs moments et uniquement ceux-là. On a rendez-vous avec eux année après année, on découvre à ces instants tous les changements survenus pendant l'année, on suit l'approfondissement des sentiments de Ben, la ténacité de Fallon.... les malentendus, les rendez-vous ratés...., les cœurs brisés... puis reconquis.... les loupés, les incompréhensions, les espoirs, les moments tendres, l'extraordinaire complicité, la complémentarité.....
J'ai adoré tous ces rendez-vous, ces petites tranches de vie qu'ils partagent, il y a un vrai suspens d'une année sur l'autre

Comme j'ai souffert avec Fallon lors de l'épisode Jordi.... Comme j'ai souffert avec Ben quand Fallon reste campée sur ses décisions....

Une histoire pleine d'émotions que j'ai dévorée, adorée... 

mais..... et il y a un gros mais, j'ai détesté la fin du roman... Les révélations finales m'ont profondément perturbée... Le regard de Ben sur Fallon que je trouvais magnifique, authentique, est devenu tout à coup beaucoup moins beau parce que plus du tout aussi pur et gratuit et vrai....

SPOILIER

Personnellement j'y ai vu l'expression de sa culpabilité... Une façon de réparer le mal qu'il lui a fait...
Je ne peux pas m'empêcher de penser que le regard que Ben porte sur Fallon est un regard biaisé, absolument pas gratuit comme je le pensais au début... Ce n'est pas juste une jeune fille pour laquelle il a ressenti une attirance naturelle malgré ses cicatrices....


Et pour moi ça a tout changé et la magie n'y était plus... L'histoire aurait gagné en profondeur sans cette surenchère dramatique...

Bref, j'ai véritablement adoré tout le début et détesté la fin qui 'a vraiment gâché mon plaisir...

Ma notation : 4/5

2 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec toi, sauf pour les révélations finales qui ne m'ont pas dérangé plus que ça, puisque la magie aurait-elle été aussi présente tout au long du récit, si on n'avait pas senti que quelque chose se cachait sous cette histoire?

    RépondreSupprimer
  2. La magie c'est justement que ce soit la hasard et naturel, une vraie attirance malgré les cicatrices ....c'est pour ça que je trouvais ça beau...
    Ce qui me gène c'est carrément ce qui s'est passé, je trouve que c'est inutile, ça donne un côté trop dramatique, pour moi l'histoire se suffisait en elle-même ....

    RépondreSupprimer