vendredi 1 janvier 2016

Blue Heron Tome 2 : Sans plus attendre


Auteur : Kristan Higgins
Editions : Mosaïc


Tic, tac… Tic, tac.
 A 35 ans, encore célibataire et zéro bébé en vue, Honor est convaincue que son horloge biologique lui fait les gros yeux. Elle se résout à parler mariage à l’homme qu’elle aime depuis le lycée et avec lequel elle entretient une relation amoureuse extrêmement intermittente. Résultat ? Un refus gentiment emballé mais sans équivoque. Déjà sonnée, Honor reçoit le coup de grâce quelques semaines plus tard, quand l’ex homme de sa vie annonce son mariage avec celle qu’elle considérait jusque-là comme sa meilleure amie.
Prête à tout pour redonner un peu de tenue à son amour-propre ratatiné, Honor (envisage cette fois le mariage de convenance et) fait une proposition à un certain Tom Barlow, professeur d’anglais de Manningsport qui a désespérément besoin d’une green card pour rester aux Etats-Unis. Sur le coup, l’idée lui semble géniale … avant que la situation ne s’emballe et n’échappe totalement à son contrôle.
Avec son talent unique pour peindre des héroïnes gaffeuses, drôles, et complètement attendrissantes, Kristan Higgins nous livre ici sa version moderne et détonante du thème de la trentenaire paniquée par le désir d’enfant.

Paru le 28 octobre 2015

Mon avis :

Tous les livres de Kristan Higgins sont pour moi des événements, je me jette dessus dès leur sortie et les dévore aussitôt. C'est quasiment à chaque fois un coup de cœur sans aucune objectivité parce que je suis une inconditionnelle !
J'ai trouvé celui-ci un peu plus grave que les autres.... mais ça reste un vrai "livre de filles" avec quelques belles tranches de rigolade.

Honor vit est  une relation un peu en pointillé avec Brogan auquel elle s'est attachée . L'âge et le désir de se poser et de construire une véritable vie de famille va la pousser à tenter d'approfondir cette relation, mais le monsieur va  se conduire comme un véritable mufle avec elle. J'avoue avoir été soufflée par la comparaison avec le gant de Baseball... Quel odieux personnage! Comment peut-on traiter une femme de cette façon,?
Cette liaison n'est pas viable mais Honor va s'accrocher et ne peut s'empêcher d'espérer ... Elle va tout mettre en oeuvre pour tenter de construire un vrai couple.



Ce ne serait pas un Kristan Higgins si notre héroïne ne se trouvait pas à un moment donné dans une situation d'intense humiliation, un de ces moment de solitude absolue qui provoque chez la lectrice un fou rire incontrôlable...
La scène de la visite chez Brogan afin de le séduire  est à ce point de vue un must... Seigneur, rien que d'y repenser, le rire me reprend....On n'a pas fait pire comme moment d'intense solitude.

Mais ce livre, s'il distille des moments d'humour décapant traite malgré tout d'un sujet un peu grave et j'ai trouvé le ton un tantinet plus profond que d'habitude. Honor nous emporte dans son mal être et ses douleurs.
Il est question de la solitude, de l'horloge biologique des femmes en mal d'enfants, de problème de green card ...
Il y a une sorte de réalisme qui colle à l'actualité du monde.

Quand la trahison, brutale et violente, arrive, Honor va se tourner vers Tom Barlow qui a besoin d'un mariage blanc (ou pas) pour obtenir une green card... Pour elle, c'est sa dernière chance...

J'ai beaucoup aimé le personnage de Tom , ce séducteur patenté qui use de son charme pour obtenir ce qu'il désire et qui se révèle bien plus profond qu'il n'y parait. J'ai été très touchée par son attachement à cet enfant qui le rejette et le voir résister et se battre contre vent et marée pour rester auprès de lui et continuer à l'aimer envers et contre tout....

Entre les deux, c'est au départ clair, un simple arrangement qui doit apporter satisfaction à chacun mais les sentiments bien évidemment viennent se mettre de la partie et si Honor succombe rapidement devant un Tom sensible, humain et plein de charmes,  Tom va être mettre bien plus de temps à ouvrir les yeux et accepter ses propres émotions.

Un livre encore une fois dévoré, un plaisir de lecture toujours renouvelé...
A quand le prochain Kristan Higgins ?

Ma notation : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire