dimanche 12 mars 2017

Et tu vis encore



Auteur : Corinne Martel
Editions : IS Edition

Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le « Plan A ».
Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le « Plan B ». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental.
Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le « plan C ».
L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors...
L'heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables.
Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..?

Meurtres, secrets de famille, suspense... L’énigmatique thriller de Corinne Martel est un bijou de ruses et double sens qui ne laissera aucun lecteur indemne.
Paru le 10 décembre 2016

Mon avis :

Je ressors à la fois vraiment emballée par ce roman mais aussi très frustrée...

Un récit très vite lu qui nous plonge dans les secrets d'une famille énigmatique à la veille de Noël
Immédiatement l'intérêt est suscité , les mystères planent, multiples.... les comportements sont étranges...
C'est un thriller qui ne ressemble à nul autre, pas de meurtre sanglant et le seul enquêteur est le lecteur qui peine à comprendre ce qui se passe et qui est pris à parti... 

Alice, la plus jeune, jeune star de la chanson raconte .... les chapitres sont courts, les enchaînements rapides.. on suit Alice, puis Marc, puis Henriette, puis Pierre, puis les jumeaux, tous nous interpellent tour à tour, tous ont un secret et les allusions à un plan A, B ou C nous plongent dans  l'interrogation...
Plusieurs points de vue se succèdent rendant la lecture à la fois dense et vivante, on a du mal à fermer le livre parce qu'on veut absolument comprendre ce qui se trame.
Une famille, des individus pris un à un qui semblent chacun être un électron isolé mais qui finalement ne forment vraiment qu'un tout et se resserrent tous ensemble vers un final surprenant.

Peu à peu, les fils sont démêlés, les pièces remises dans l'ordre et l'on ne  mesure qu'à la toute fin tous les tenants et les aboutissants de cette surprenante histoire au scénario très maîtrisé.

J'ai tout de suite accroché à l'écriture, il y a des passages vraiment très réussis, je pense notamment au portrait de Henriette  l'aïeule que j'ai vraiment adoré, un portrait sensible, vivant et particulièrement touchant de cette vieille dame... j'ai d'ailleurs cru qu'elle serait la point central de l'histoire.

Si j'ai trouvé le récit très judicieux, l'idée originale, j'ai tout de même quelques réserves...
En premier lieu, la brièveté, il m'a manqué des développements, des détails, je reste avec quelques questions en suspens et c'est frustrant.
Bien sûr cette concision amène aussi un rythme, mais il m'a manqué trop de petites choses, j'aurais eu besoin de plus d'étoffe.
Si le portrait de Henriette est particulièrement réussi, celui de Marc très troublant, les autres sont inégaux, je trouve que certains personnages auraient mérité d'être un peu plus fouillés, c'est le cas de celui de Vincent dont les réactions sont si étranges et qui semble cacher quelque chose de plus...
Quid des amis qui sont partie prenante de l'histoire, j'aurais adoré comprendre le pourquoi de leur investissement qui me semble beaucoup moins évident que celui de la famille...  

Bref, un très joli style vraiment, une plume sensible et vivante, un scénario très bien construit, une histoire particulièrement originale c'est l'atout premier du récit sur un thème qui ne peut que nous interpeller mais il m'a manqué un peu d'étoffe pour que le tout soit totalement abouti pour moi.

J'ai hâte de lire un autre roman de Corinne Martel, je sais déjà que le prochain sera plus long et je m'en réjouis d'avance ! 

Ma notation : 3,9/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire