dimanche 5 novembre 2017

Matriochkas



Auteur : Christelle Da Cruz
Editions : Dreamcatcher

Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société.

Au cœur de la capitale, Gabrielle, chauffeuse de taxi, mène une vie sans histoire entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée dans une intrigue inquiétante.

Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement, qui ne cesse de la traquer ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.
Paru le 6 novembre 2017

Mon avis :

Cité d'Antigonia :
2023, Rebecca Gale, femme de pouvoir vient de prendre une décision cruciale dont on ne nous dévoile pas la teneur... 

2081, Gabrielle, "chauffeuse" de taxi déambule dans la cité, peuplée uniquement de femmes, au volant de sa voiture. Les hommes ont disparus, terrassés par un dangereux virus. Les survivants sont maintenus en quarantaine pour enrayer toute menace. La société dans son entier a été repensée, organisée d'une main de maître.
Une de ses clientes lui fait parcourir la ville de long en large et elle va retrouver sur sa route à plusieurs reprises un homme bien mystérieux dont la présence n'est pas autorisée .... Celui-ci va prendre une grande importance dans sa vie. Il va lui dévoiler l'envers du décor, toute une réalité qu'elle était loin de soupçonner....

Quelle excellente lecture ! 
Comme cette société futuriste a été bien pensée ! On y trouve tout un tas d'inventions, de progrès étonnants et ingénieux. L'organisation y est au cordeau et ce à tous les niveaux : vie quotidienne, amoureuse, naissances, les garçons nouveaux-nés.... tout est planifié dans le moindre détail. Je n'en dirai pas plus, j'ai tellement aimé découvrir chacun d'eux que je trouverais dommage de vous priver de ce plaisir....

L'intrigue est passionnante : le lecteur découvre en même temps que Gabrielle qui est ce jeune homme, tout ce que cache cette société dont le vernis de façade semble irréprochable. La prise de conscience est rude, violente même, et cette jeune femme entière, honnête ne peut accepter ce qu'elle constate... un vent de rébellion souffle....

La construction du roman , un va et vient entre passé et présent : 2023, 2068, 2081, donne du rythme, entretient l'intérêt, permet de dévoiler petit à petit les enjeux, le pourquoi, le comment... Les personnages sont fascinants, Gabrielle forte et intègre, Alexander solide et  intelligent et tous les autres encore Rebecca, Rose, Cléo, Adaline, Jacob, Samuel..etc... Il y a de l'action, de la romance, de l'humour.
Un petit bémol seulement, quelques passages un peu rapides, beaucoup de personnages avec des dialogues que j'aurais souhaités parfois un peu plus denses, mais rien qui n'a gâché mon plaisir de lecture, l'intrigue m'a captivée jusqu'à cette toute fin qui donne une envie folle de se jeter sur le tome suivant.     .

Et je ne peux pas ne pas parler des questions sous-jacentes du roman, celles qui donnent à réfléchir : une société exclusivement féminine aura t-elle enfin éradiqué violence et malversations ? La cruauté, la maltraitance de l'autre sexe sont-ils l'apanage des hommes ? Ces femmes sont-elles heureuses pleinement ?
J'aime beaucoup la façon qu'a eu l'auteur de poser et traiter ces questions mais là encore je n'en dirai pas plus. Pour savourer pleinement ce livre, il faut le découvrir dans son intégralité.

Vivement le tome 2 !


Un grand merci aux éditions Dreamcatcher ! 

Ma notation : 4,25/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire