lundi 4 juin 2018

With you



Auteurs : Amélie C. Astier et Mary Matthews
Editions : Milady

Il y a quatorze ans, les vies de Reagan et de Vic se sont liées à jamais. Ils ont été kidnappés et séquestrés durant leur adolescence. Ensemble, ils ont vécu le pire, et en secret, ils se sont aimés malgré leur calvaire. Mais une fois que leur captivité a pris fin, la vie les a séparés.
Aujourd’hui, alors que la justice s’apprête à être rendue, leurs chemins vont se croiser de nouveau. Ils ont changé, et les stigmates de plusieurs années de souffrance ont forgé leurs existences. Lorsque le présent les replonge dans ce passé de cauchemar, Reagan et Vic vont découvrir que les blessures infligées à cet amour sont loin d’être refermées.
Paru le 21 mars 2018




Mon avis :

Je n'aime pas la Dark Romance et j'ai longuement hésité avant de lire ce roman, mais les retours étaient plutôt tentants et j'ai fini par m'y plonger par curiosité.... Je ne le regrette pas du tout même si je ressors un peu partagée de ma lecture bien qu'on soit très loin de ce que je déteste habituellement dans ce genre-là, à savoir des victimes qui tombent amoureuses de leurs tortionnaires et la caution qu'on donne bien facilement aux pires bourreaux... Ici les rôles sont bien définis et j'ai plutôt bien apprécié qu'il n'y ait pas d'amalgame malsain...

Deux personnages que l'on suit sur un long parcours, qui prennent densité surtout dans le présent. J'ai eu un faible pour le personnage de Reagan, entier, sans concession...

Mon bémol sera surtout sur les très nombreux épisodes qui décrivent la captivité des deux protagonistes. Certes, il est important de savoir ce qu'ils ont vécu mais j'ai trouvé ces passages longs, un peu redondants et parfois éprouvants, je n'ai pas trouvé de grand plaisir à lire ces pages-là.... Heureusement que les auteurs ont construit leur récit sur une double alternance, une alternance passé/présent,  ce qui permet de souffler un peu et et une alternance de point de vue Vic/Reagan qui donne un vrai rythme,  donne envie d'en savoir plus et pousse à tourner les pages.

Par contre, malgré quelques clichés, j'ai trouvé le propos sur la reconstruction, sur les séquelles, sur le besoin de reconnaissance devant un tribunal plutôt réussi. J'ai beaucoup aimé le procès, le bras de fer et tout l'après qui met en balance la loi et la morale. Tout n'est pas toujours politiquement correct mais  reste réaliste...et la jolie fin comble les attentes des lecteurs !

En résumé, la dernière partie du récit  m'a emportée, atténuant mes quelques réserves et  me permet de classer ce roman parmi mes bonnes lectures.


Ma notation : 3,8/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire