jeudi 28 juin 2018

Là où rien ne meurt



Auteurs : Franck Calderon et Hervé De Moras
Editions : Robert Laffont
Collection : La Bête Noire


Quand les morts reviennent pour résoudre les mystères des vivants...
Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N'ayant plus rien écrit depuis, il s'apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d'Alexandre, un ami d'enfance.
Très vite, l'enquête révèle que la victime n'est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s'innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l'étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces...
Paru le 15 mars 2018


Mon avis :

J'ai toujours été fascinée par l'écriture à 4 mains, ce processus qui permet de mêler deux intimités propres pour raconter une histoire commune. Ici la complicité fonctionne vraiment bien et ce roman,  au premier abord étrange et déroutant,  présente de multi-facettes toutes très réussies et devient très vite captivant.

Paul Bénévent est un homme brisé depuis la mort de sa femme. Il ne peut plus avancer dans la vie, professionnellement il n'a plus écrit une seule ligne, sentimentalement il est resté figé dans le passé... Quand le corps de son ami d'enfance Alexandre Maraval qu'il n'a pas vu depuis 25 ans est retrouvé devant chez lui, il se trouve entraîné dans une histoire incroyable. Suspecté de meurtre, il va enquêter en parallèle de la police pour comprendre et mettre à jour la vérité. Il va ainsi replonger dans ses souvenirs d'enfance, interroger le présent, voyager.
L'enquête pourrait paraître simple à première vue,  mais très vite des faits troublants à la limite du fantastique surviennent : un cercueil inhumé emporté par les eaux, une femme mystérieux sosie d'un tableau de son enfance qui a beaucoup compté... Hasard, destin ?
Il y a du mystère - beaucoup de mystère autour des morts, autour des étoiles, autour du tableau-  un brin d'ésotérisme, un rien de fantastique, de l'alchimie, de l'action, une enquête étonnante et aussi une véritable histoire d'amour d'un romantisme fou. Le mélange des genres est surprenant mais très bien articulé, pas de scène gore, pas de mièvrerie, tout est parfaitement dosé.

Outre l'enquête, j'ai aimé un tas de paramètres dans ce récit.
Tout d'abord les atmosphères créées souvent très visuelles : les premières pages à Nîmes lors des grandes inondations, le contexte est réaliste et grave, une ville sinistrée où l'on sent les tensions monter en même temps que l'eau.....  plus loin dans le roman, à Prague lors d'une poursuite haletante quasi cinématographique, une véritable scène à la Hitchcock...mais aussi la poésie qui se dégage dans les scènes plus intimistes,
Ensuite les personnages très attachants : le père fantasque à l'imagination sans limite (quelle extraordinaire enfance !) ; le remarquable inspecteur de police Salinque d'une redoutable perspicacité et qui, sous ses dehors négligés, recèle des trésors de délicatesse ; Paul torturé, peu causant, mais tenace et d'une grande loyauté ...etc... Tous ses personnages sont au service de l'intrigue mais parlent aussi d'amitié, d'amour, de relations familiales...et sont tous pétris d'humanité.

Et pour finir, j'ai beaucoup aimé le mélange très réussi des références tantôt populaires comme celle d'une série télévisée à grande audience, tantôt plus érudites avec les grands théoriciens des siècles derniers, Victor Hugo, des citations en latin sans que jamais le récit ne s'enfonce dans le rébarbatif ni l'ennui.

Je me suis laissée portée par le récit, la plume sans fioritures mais sensible, vivante, graphique et parfois émouvante et c'est conquise, charmée que j'ai refermé la dernière page sur ses mots

"Merci [.....] de m'avoir fait comprendre que rien ne meurt, et que tout recommence, maintenant."

Un grand merci à Robert Laffont et La collection  La Bête noire pour cette belle lecture !

Ma notation : 4,25/5


1 commentaire: