lundi 18 juillet 2016

Six fourmis blanches


Auteur : Sandrine Collette
Editions : Le livre de Poche




Dans ces montagnes du nord de l’Albanie, le mal rôde toujours. Dressé sur un sommet aride et glacé, Matthias s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle. À des kilomètres de là, Lou et ses compagnons partent pour trois jours de trekking intense. Mais, égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de l’un d’entre eux, ils vont devoir lutter pour survivre.
Paru le 27 janvier 2016





mon avis :

Il y avait un petit moment que je n'avais pas lu de thriller et j'ai replongé dans le genre avec beaucoup de plaisir d'autant plus que ce livre distille autant de suspens que de mystère...

Premières lignes :
"Le mal suinte de ce pays comme l'eau des murs de nos maisons tout le long de l'hiver. Enraciné en nous , telle une sangsue fossilisée sur une pierre."

J'ai tout de suite été accrochée par le style poétique, évocateur... L'atmosphère est donnée, une atmosphère pesante où le surnaturel vient se glisser...

Mathias est un sacrificateur dans la montagne albanaise où les croyances et les rites restent très prégnants. 
Il parle de son don, ce savoir ancestral transmis de génération en génération qui lui permet d'éradiquer le mal ou du moins de le tenir à distance. Il doit choisir une chèvre et surtout pas au hasard, et la sacrifier en la jetant du haut d'une falaise.... il est profondément investi de sa mission, c'est un homme solitaire, sauvage même.
Il y a quelques très belles pages sur ses sentiments, sur sa vie, sa croyance, sa solitude. C'est un personnage à la forte personnalité, fascinant, auquel je me suis facilement attachée.

Alternativement, on fait connaissance avec Lou, jeune femme en couple avec Elias. Ils viennent de gagner un trek dans les montagnes albanaises, une véritable aubaine, un trek qui s'annonce passionnant puisque les heureux vainqueurs vont ouvrir une nouvelle voie de randonnée, une expérience inédite qui les ravit .
Au nombre de six, deux couples et deux hommes célibataires, ils se rencontrent, se préparent à vivre une formidable randonnée sous l'égide de Vigan  leur guide, un homme charismatique et séduisant, véritable montagnard.

Les chapitres s’enchaînent, alternant l'histoire de Mathias et celle de Lou, deux voix pour deux histoires terrifiantes qui finiront par se rejoindre.

Mathias se voit imposer un jeune apprenti par une famille toute puissante du terroir, de celle avec qui on ne plaisante pas, de celle qui n'a pas peur de se salir les mains et faire couler le sang.
Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévues, tout dérape et Mathias doit fuir, juste avec quelques maigres possessions, traqué par des hommes sans pitié...

Quant au volet touristique, si les premières heures semblent un peu difficiles physiquement, peu à peu les choses se gâtent réellement pour les randonneurs, une tempête s'abat sur eux.... le trek idyllique se transforme en une terrible épreuve....
La montagne semble s'animer, elle devient personnage central, semble les tenir dans sa main et leur envoyer les éléments déchaînés les uns après les autres : neige, vent, froid (un froid raconté de façon si tangible qu'on en vient presque à frissonner en tournant les pages).... sans compter une espèce de présence qui les suit et chamboule toutes les croyances... La peur s'installe, enfle....la folie guette les esprits, les corps flanchent.... Certains d'entre eux ont rendez-vous avec leur destin...

Quand les deux histoires se télescopent, tout prend enfin sens. C'est extrêmement bien pensé ! Le récit s'accélère alors, le danger s'intensifie  Et si l'on comprend certains aspects de l'histoire, l'ésotérisme reste bien présent, tout parait se jouer sur un coup d'osselets et le destin semble se jouer de tous.
J'ai beaucoup beaucoup aimé la fin, une fin ouverte mais très intelligente qui reste dans l'esprit du livre. 

Une superbe plume, une tension croissante, la peinture ultra réaliste d'une nature hostile, un récit haletant et très intelligemment organisé, c'est une très belle découverte qui me donne envie de lire les autres titres de l'auteur....

ma notation : 4,25/5

2 commentaires:

  1. Ça l'ai bon comme roman. Si tu n'en avais pas parlé je pense que je ne serais jamais tombé dessus. Matthias a l'air d'un personnage intéressant et j'aime bien cette idée de passer de lui aux "touristes" qui font du trek.
    Je garde dans un coin de ma tête ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui c'est un livre pour toi ça Jamie, ça parle de montagne, de randonnée, de neige.... beaucoup de neige !
      Matthias est un pur montagnard, farouche et sauvage qui aime la solitude, je l'ai trouvé fascinant ...

      Supprimer