jeudi 26 novembre 2015

Le mal-aimé


Auteur : Janet Dailey
Editions : J'ai Lu


A la mort de son riche et vieil ami John Buchanan, l’univers de Lanna Marshall bascule. Héritière de son immense fortune, elle doit vivre désormais dans un domaine de rêve, celui de Chad, le fils aîné de Buchanan. Là, elle fait connaissance de Hawk, le fils illégitime, un indien au yeux bleus, étrange et fascinant, méprisé depuis sa plus tendre enfance par sa famille blanche. Les deux frères sont aussi différents que l’étaient leurs mères respectives. Chad est tout en douceur, charmes et élégance, Hawk tout en angles, aussi implacable, révolté que le peuple navajo dont il est issu. Entre les deux, le cœur de Lanna hésite : lequel choisir ?
Paru le 1 juin 1984




Mon avis :

J'ai plongé au fin fonds de ma PAL et je suis tombée sur ce vieux J'ai Lu poussiéreux que j'ai eu envie de sortir. Il faut quand même avouer que j'avais un petit à priori, je m'attendais à une lecture très kitsch ....

Et j'ai beaucoup aimé le propos du livre et plus particulièrement le héros Hawk dont on suit l'histoire depuis l'enfance, une enfance douce auprès d'une mère aimante, avec la figure d'un père peu présent mais dont les visites apportent joie et rires...
Puis les drames surviennent, des drames cruels, implacables et la vie de Hawk va être totalement bouleversée.
A ce moment là, Hawk va prendre conscience de son statut de sang mélé et de "bâtard" de surcroît , Il sort brusquement de l'enfance....
Le père se révèle être un lâche qui menait une double vie et qui est bien installé dans une grande propriété avec femme et enfant. Il ne va pas vraiment l'abandonner, mais c'est malgré tout un abandon déguisé puisqu'il le confie à la famille de son  régisseur.
Hawk va vivre à l'ombre de ce père qui ne le reconnait pas vraiment, de la femme de son père pour qui il ressent une étrange fascination, et de son demi-frère....



Le père est un personnage terriblement complexe, qu'on déteste par moment, mais qu'on admire aussi parfois : il est celui qui a aimé profondément une indienne malgré tous les préjugés en cours, mais pourtant il n'essaie même pas d'imposer son fils dans sa vie....

J'ai beaucoup aimé toutes les allusions au peuple indien. Certes, on n'échappe pas aux clichés, mais c'est une culture qui me fascine et ça ne m'a nullement gênée ... Hawk se trouve à la croisée de deux civilisations. On retrouve toutes les valeurs indiennes profondément ancrées en lui et il tente de prendre uniquement le meilleur des deux mondes.... Son enfance pleine de douleurs et d'injustices a forgé son caractère, il est dur, froid, implacable, mais d'une grande probité, l'argent ne l'intéresse nullement. C'est le prototype même du héros indien mais j'ai adoré ça.... Il est fascinant...

Sur ce, arrive Lanna,  héritière du domaine bien malgré elle... De sa tombe, le père vient de faire un énorme pied de nez à toute sa famille et les secrets, les ressentiments, la haine refont surface avec une violence accrue autour de cet héritage convoité.
Lanna est une jeune femme avec la tête sur les épaules qui n'est pas vénale. Elle est portée par les événements et se retrouve au sein de cette famille déchirée. Elle est attirée par le charme sirupeux de Chad, l'héritier légitime, mais elle est totalement subjuguée par le personnage de Hawk si charismatique...
On sait dès le départ vers qui son cœur penchera au final, mais qu'importe le peu de suspens que comporte le récit, c'est dans les relations à la fois dures, violentes et d'une grande sensualité que réside tout l'intérêt de l'histoire. Leur rencontre est explosive, Hawk ne la ménage pas, mais l'attirance est bien présente et l'on verra petit à petit Lanna détruire brique par brique le mur de rancune et de solitude autour de Hawk... Il y a des moments extrêmement tendus entre eux et d'autres très émouvants aussi...

Il m'a manqué parfois un peu de subtilité dans l'esquisse des personnages secondaires, un peu trop manichéens à mon goût, il m'a aussi manqué  un peu de profondeur dans le personnage de Lanna qui est assez  transparente et superficielle par rapport à un Hawk à la formidable stature et au charisme flamboyant. Le récit est classique, linéaire, mais vivant, plein d'aventures, de rebondissements et j'y ai puisé quelques heures de vrai plaisir de lecture !


Ma notation : ♥♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire