mardi 31 mai 2016

Black lies


Auteur : Alessandra Torre
Editions : Hugo Roman


Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !
Paru le 7 avril 2016

Mon avis :

Un livre très particulier dont la trame du récit est particulièrement bien tissée.
Le livre s'ouvre  sur une première scène très provocante, non pas tant par les faits que par les sentiments qu'elle provoque.
On est loin des histoires pleines de romantisme et de tendresse, très loin même. Dès le prologue le ton est donné : l'héroïne apparaît immédiatement sous un jour détestable.... et la suite ne va pas vraiment la rendre plus sympathique....
Froide, manipulatrice, calculatrice, je n'ai jamais vraiment réussi à m'attacher à elle.
Elle est riche, belle, intelligente mais parait terriblement déshumanisée.

La rencontre avec Brian, un génie milliardaire ne m'a pas franchement fait rêver.... C'est un homme un peu trop lisse, trop parfait, trop dans la maîtrise et très vite on comprend qu'il cache un lourd secret que Jilian, sa tante, protège envers et contre tous.... surtout contre Hyliana...

Quel est ce secret si lourd, si violent que Hyliana prend un amant très vite après l'avoir découvert.... sans pour autant renoncer à l'amour de Brian tout en refusant de l'épouser....

Elle se perd dans les bras de Lee, l'exact opposé de Brian : c'est l'animalité, la passion contre la maîtrise et la pondération, la passion contre la raison, la tempête contre le calme... Et c'est dans ses rapports avec son amant que des passages m'ont le plus gênée, il a une façon très machiste de traiter la femme, même insultante parfois, Lee prend son plaisir sans même tenir compte de sa partenaire... C'est vraiment dérangeant de voir à quel point elle accepte et même aime servir d'objet sexuel...

Tu aimes ça, hein ? Être ma salope alors que c’est l’autre qui t’entretient ? Que je me serve de toi par tous les bouts et que je te renvoie brisée vers lui ?
Tout cela ne m'a franchement pas fait rêver.....


Pour la trame du récit, j'avoue avoir eu un flash sur ce passage précis

SPOILER
 Ce n’était pas normal qu’il soit si musclé. Il n’aurait pas dû avoir la peau hâlée, des bras bien taillés, un torse bien défini. Il aurait dû être pâle. Squelettique. Il passait douze heures par jour sous les néons, devant des ordinateurs
j'ai tout de suite pensé au film "Psychose" de Hitchcock et au dédoublement de personnalité


et j'ai lu tout le reste du livre dans cette optique ...tout collait impeccablement. L'auteur a parfaitement tissé toute la trame du récit , ne laissant rien au hasard, même les plus petits détails sont pensés et complètement imbriqués dans l'histoire.
A ce propos la plongée dans le passé, les allers et retours avec le présent rendent le récit plus vivant et le suspens plus prenant. Les changements de point de vues : le journal de Jilian morcelant le récit en une multitude d'indices s’emboîtent parfaitement en fin de livre : du grand art

Mais.... je regrette
- des personnages pas assez attachants et trop dans le contrôle, on perd vraiment le naturel qui rend une histoire encore plus belle. Quelques passages vraiment gênants...
Rien ne semble naturel, spontané dans cette histoire et j'ai tourné les pages avec un vague sentiment de malaise.

- la fin qui me laisse vraiment dubitative. C'est un peu commode et je reste totalement incrédule face aux facilités du dénouement..

Pour conclure : Un livre original, captivant, une histoire déstabilisante, jouant sur l'ambivalence, le secret et la provocation mais auquel il manque une vraie dimension pour me séduire complètement..

ma notation : 3,5/5

2 commentaires:

  1. Salut Bookinette,
    Je pense comme toi, tout est vraiment bien pensé. Mais du fait d'être trop détaché des personnages, je ne suis pas vraiment rentrée dans l'histoire...
    Très bel avis !

    RépondreSupprimer
  2. Depuis le début, quelque chose m'empêchait de me précipiter sur ce livre et de le dévorer. A lire ton avis, je sais maintenant pourquoi ! Merci de l'avoir fait à ma place (lol). Ton avis me conforte et du coup je fais quelques économies...Merci aussi pour cela.
    Bisous

    RépondreSupprimer