mercredi 24 février 2016

Julianna et le fou du roi


Auteur : Anne Stuart
Editions : J'ai Lu Pour Elle
Collection : A&P

Lady Julianna de Moncrieff est enfin veuve. Après dix ans d'un mariage stérile, la voilà délivrée d'un époux qu'elle n'a jamais aimé. Pour autant, cette mort n'est pas une bonne nouvelle : les terres de Victor reviennent à ses héritiers. Désormais sans toit, Julianna doit obéir au roi et retourner chez sa mère, qui est sur le point de se remarier. Henri III envoie d'ailleurs aux nouveaux époux son bouffon, chargé de distraire les invités. Curieux personnage que ce fou du roi ! Insolent et perspicace, il a tout de suite compris que Julianna n'a guère profité des joies du mariage. Eveiller sa sensualité serait une tâche fort agréable, mais la jeune femme est bien décidée à garder ses distances.
Paru le 3 juillet 2010




Mon avis :

Une histoire qui sort un peu des sentiers battus de par la personnalité singulière de son héros : un fou du roi que l'on décrit comme vêtu de vêtements bariolés et dépareillés, affublé de grelots et maniant la rime (plus ou moins réussies...) à tout va ! C'est l'anti-héros par excellence, le bouffon qui agace, l'homme qui n'aime pas monter à cheval.... mais derrière tout ces artifices se cache un personnage bien plus complexe qu'il n'y parait.... D'une intelligence affûtée, Nicolas porte un regard perspicace sur ce qui l'entoure et profite du rôle qu'il joue pour gagner des faveurs, se glisser dans le lit des femmes et se reconstruire un avenir.

Chargé par le roi de récupérer coûte que coûte un calice sacré détenu par Hugh de Fortham qui va prendre nouvelle épouse, il est envoyé pour distraire les invités du mariage, une sorte de cadeau de noces !

Mais rien ne va se passer comme prévu....



Arrive au château la fille de la future épouse, une jeune veuve naïve et fraîche que le mariage a dégoutté des hommes à tout jamais et pour qui le fou va très vite ressentir un puissant désir. Et si au début, Nicolas ne voit en elle qu'une nouvelle distraction, un défi à relever, un sentiment de tendresse inattendue contre laquelle il va se battre, vient compliquer la donne.

Mais la jeune Julianna n'est pas la seule à s'inviter à la noce, le jeune Gilbert agent trouble au visage d'ange et à l'âme noire et le père Paulus, un abbé obscurantiste aveuglé par ses dogmes et partisan des châtiments corporels briguent eux aussi ce calice sacré. Celui-ci va devenir le pivot de l'histoire...Hugh, Nicolas, Gilbert, Julianna, sa mère, le père Paulus et même le gentil abbé, tous se le disputent ! Il disparaît, réapparaît, est dérobé, passe de main en main et ne se trouve jamais où on l'attend ... un véritable vaudeville !

Quelques jolies réparties, quelques moments cocasses, des passages plus tendres, mais l'histoire s'enlise assez vite : elle manque de  profondeur, on ne sent pas une grande puissance de sentiments chez les héros, Julianna paraît parfois un peu sotte à force de naïveté exagérée.... Finalement le couple formé par Hugh de Fortham et la mère de Julianna est plus touchant et plus attachant...

Une lecture très plaisante mais une fin précipitée et un peu improbable vient intensifier le sentiment d'inachevé que l'on ressent lorsque l'on tourne la dernière page ...

Ma notation : 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire