samedi 5 mars 2016

Les chiens


Auteur : Allan Stratton
Editions : Milan




Cameron, un ado qui doit fuir un père hyper violent, s installe avec sa mère dans une ferme isolée. La maison a été le théâtre d une tuerie familiale, un demi-siècle plus tôt. Cameron enquête sur ce drame, et découvre peu à peu de nombreuses similitudes entre le passé et son histoire personnelle présente... Une histoire dense et sombre où le passé et le présent s entremêlent pour donner à ce récit une force bouleversante.
Paru le 21 octobre 2015





Mon avis :

Une lecture qu'on a du mal à lâcher et qui nous tient en haleine jusqu'au bout. Et si l'on a des soupçons très rapidement sur les événements, l'auteur nous a concocté quelques surprises et pas des moindres....

Dès le début, on sent une tension dans la vie de Cameron, rien n'est simple, il doit une fois de plus déménager à la sauvette, abandonnant tout derrière lui, Sa mère est persuadée que son père est dangereux et qu'il les poursuit incessamment malgré les années qui passent.
Cette fois-ci, ils s'installent dans une vieille ferme isolée avec pour seul voisin, leur propriétaire, un vieux fermier énigmatique. Sa mère trouve rapidement un travail auprès de l'agence immobilière qui leur a trouvé ce logement. Elle se rapproche de son nouveau patron, un cow-boy prétentieux aux yeux de Cameron qui le vit très mal...

Pour lui, l'immersion dans sa nouvelle école est difficile et il se sent particulièrement seul, en butte aux moqueries des autres. C'est alors qu'il aperçoit un jeune garçon à différents endroits de la ferme, Jacky, portant un chapeau de castor.
Il a du mal à démêler la part de réalité et la part de rêve, Jack est-il un fantôme qui hante les lieux, l'histoire qu'il lui raconte a d'étranges points communs avec la sienne et un drame a l'air de s'être passé dans ces vieux murs...



Dès lors, Cameron n'aura de cesse d'enquêter sur le passé afin de comprendre ce qui s'est réellement passé... Il fouille, questionne et se fait des ennemis. Une atmosphère pesante envahit les pages, la passé et le présent s'imbriquent insidieusement et tout concourt à créer l'image d'un drame à venir, écho du drame antérieur.... : le voisin mystérieux qui semble avoir des choses à cacher, des visions terrifiantes,  l'évocation constante des chiens féroces et leurs grondements venus du passé qui m'a fait trembler (j'ai une peur panique des chiens et il n'en faut pas plus pour me terrifier....), des cauchemars éprouvants et si étonnamment réalistes...
Cameron va petit à petit reconstituer le puzzle des événements, mais sa solitude est immense. Il parle à ses visions et il vacille aux portes de la folie, ne sait pas vers qui se tourner pour se confier et il va faire un geste de trop...

Outre cette ambiance pesante où la révélation d'un drame reste prégnante, le flou entretenu autour du père est particulièrement réussi, parfois on est persuadé qu'il est dangereux, parfois on se dit que la mère a exagéré par rancœur et qu'il n'est un père en manque de son fils....

Une fin attendue mais aussi très surprenante qui nous laisse un peu pantois, une fin qui garde une part de mystère et j'ai adoré ça... Quand l'indicible se produit et que les apparences sont bousculées....

Le personnage de Jacky est particulièrement touchant, avec ce désir de jouer, cette tristesse chevillée au corps et ce destin épouvantable. Je garde une tendresse particulière pour lui.

Le seul bémol pour moi est le personnage de Cameron qui s'exprime tantôt comme un ado,  tantôt comme un très jeune garçon, je ne saurais lui donner d'âge.... et ça a perturbé ma lecture par moment !

Malgré cela, c'est un livre prenant qui vous balade entre réel et fantastique de bout en bout , le tout très savamment dosé, rien n'est exagéré, tout se tient, j'ai tourné la dernière page à la fois étonnée, soulagée et le cœur brisé .... Un mélange qui classera ce livre parmi mes lectures marquantes !

Ma notation : 4/5

1 commentaire: