mardi 7 juin 2016

Sur la ligne...: Tome 1 - Sur le fil du rasoir



Auteur : Bridget Page
Editions : Auto-édition - Amazon

Avez-vous un jour imaginé que votre existence puisse, en un instant, virer à la tragédie ? Que se passerait-il si, en une fraction de seconde, vous perdiez ce qui vous était le plus cher, ce qui faisait toute votre vie ? Qu’arrive-t-il lorsque le mal absolu croise votre chemin et vous fait sienne ? Et, plus important que tout, comment y survit-on ? En 3 tomes, "Sur la ligne" vous entraîne dans le cauchemar d’Emma. Plongée en enfer, elle en ressortira anéantie, changée à jamais. Vivez, pas à pas, le difficile combat qu’elle devra mener pour réapprendre à vivre et, peut-être, à aimer. Comment parvient-on à poursuivre sa route lorsque tant d’autres sont morts ? Où trouve-t-on la force de ne pas sombrer ? Comment peut-on à nouveau accorder sa confiance à un autre être humain ? C’est ce qu'Emma découvrira aux côtés de Constant, témoin de son passé et acteur de son futur.
Paru le 16 mai 2016




Mon avis :

Un roman percutant, très sombre qui s'appuie sur une psychologie fouillée des personnages.

Une banque, une prise d'otages et très vite un huis clos étouffant s'installe entre un triangle de protagonistes
- Emma , otage qui va vivre un véritable enfer 
- Stan, le preneur d'otage
- Le négociateur

Unité de lieu (la banque), unité de temps (quelques heures), unité d'action (la prise d'otages).... on est là dans les règles du théâtre classique où l'intérêt ne se disperse pas en mille petits riens mais se focalise sur une intrigue dramatique qui devient très vite une véritable tragédie...

C'est un livre cruel, sanglant où la vie des gens se cueille en un instant. La violence est omniprésente, violente physique avec viols, coups, meurtres, violence psychologique de tous les instants... L'enfermement dans les locaux de la banque resserre encore l'impression de piège et d'un enchaînement inéluctable.  Le téléphone devient un objet essentiel jouant seul le lien vers l'extérieur et la lumière, rattachant Emma à une réalité et un espoir...

La force de ce livre n'est pas seulement dans la concentration oppressante de l'intrigue, elle tient aussi dans la construction même du roman. On alterne les points de vue, on vit les heures au rythme des émotions d'Emma : chagrin, désespoir, terreur, culpabilité, résignation, lutte, lâcheté, courage, , mais on entre aussi dans la tête de Stan pour y trouver une complexité atterrante: la vie a si peu de prix pour cet homme-là et l'on assiste aussi au combat un peu désespéré du négociateur, un homme profond et humain... Des liens particuliers se créent, se nouent et se dénouent entre ses trois là, des liens de fascination, de haine, de confiance , de méfiance, de compréhension et de dépendance...la plume acérée dissèque ses personnages avec beaucoup d'acuité,...

Cette alternance donne un véritable rythme au récit et le lecteur se perd dans les méandres de la noirceur et de l'effroi, manquant parfois de souffle au bout d'une page, surpris par les nombreux coups de théâtre, retournement de situation ou tout simplement par  la violence des sentiments décrits...

Pas une éclaircie, un tome oppressant, où la tension s'étire, enfle page après page jusqu'à un final auquel je ne m'attendais pas... 
J'ai refermé mon livre en proie à un vague malaise, à la fois admirative du brio de l'auteur mais aussi assommée par la noirceur du propos... Trop sombre, trop dur, trop de désespoir...

Je lirais la suite très certainement et je pense vraiment que cette histoire devrait s'appréhender dans sa totalité, l'après étant une composante essentielle pour adoucir et replacer l'histoire dans un contexte plus large.



ma notation : 3,8/5 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire