lundi 29 août 2016

La cicatrice



Auteur : Erin E. Keller
Editions : Juno Publishing



Quand l'aspect physique disparaît au bénéfice de l'âme...
Ryan a une cicatrice sur le visage qui lui fait croire qu’il a perdu tout attrait.
Mais, il y a des gens qui ne s'arrêtent pas à l'apparence. Il y a des personnes qui réussissent à voir la beauté en chacun. Il y a des personnes qui aiment faire sourire les gens. Il y a des personnes comme Sean, qui ne se laissent pas décourager par l’aspect extérieur et la cage dans laquelle s’est enfermé Ryan.
Paru le 21 mai 2016




mon avis

Un joli petit roman qui traite de l'image de soi et son rapport aux autres.


Ryan est affublé d'une longue cicatrice sur le visage, séquelle d'un accident. Depuis lors, son caractère a changé, il se cache derrière cette cicatrice, ne s'autorise plus aucune vie, ne se définit plus que par elle.
Sa liaison s'effiloche et il est persuadé (à juste titre semble t-il) que son ami ne veut plus le regarder comme avant ...

Ryan s'est donc renfermé sur lui-même. Lorsqu'il se présente dans une bibliothèque pour son premier jour de travail, il rencontre Sean qui travaille dans un salon de tatouage dans la même rue. Si l'attirance est immédiate et réciproque, Ryan ne va pas le laisser approcher facilement... il est taciturne, bougon, abrupt, désagréable, à la limite de la grossièreté parfois... il ne peut concevoir que quelqu'un s'intéresse à lui avec cette cicatrice qui lui mange le visage. Face à lui, Sean est son exact contraire, solaire, souriant, ouvert, chaleureux... et il fait montre d'une patience infinie, d'une compréhension incroyable...
Il a un regard sincère, sans arrière-pensée et restera solide et sûr de lui face à un Ryan irrésolu et difficile.

J'ai aimé que ce soit Ryan qui raconte l'histoire, il est sans concession envers lui-même, lucide sur ses erreurs qu'il relate sans faux semblants mais englué dans une spirale dont il n'arrive pas à s'extirper... J'ai trouvé très intéressant cette introspection, voir tous ses questionnements et la façon dont il se perçoit vraiment.
Je veux ajouter quelque chose, parce que je me sens comme un connard, mais tous mes mots restent obstinément coincés dans ma gorge. Le pauvre homme essaie seulement d’être gentil, et il ne sait pas que c’est vraiment dur pour moi rien que d’essayer d’être détendu.
C'est entre ses mains que tout est déposé, il se trouve confronter à des choix essentiels qu'il ne peut prendre que seul. Et j'ai trouvé très judicieux qu'à un moment donné il apprenne à ne plus regarder que son nombril et se tourne vers Sean pour voir que sous ce naturel heureux se cachent aussi des blessures...

Un livre vite lu, avec des personnages intéressants, des personnages secondaires sympathiques (la copine  exubérante de Ryan et l'associé de Sean). La question de l'estime de soi, des complexes et des rapports à l'autre est plutôt bien traitée, on suit un Ryan englué dans ses certitudes et sa souffrance et c'est un rude combat qu'il mène pour surmonter ses démons et accepter de voir ce qui est essentiel, aidé en cela par la bienveillance d'un Sean irréprochable.

Un tout petit bémol, quelques phrases maladroites parfois dues certainement à la traduction, mais j'ai lu tellement pire depuis qu'il me parait presque parfait maintenant ....

ma notation : 4/5




6 commentaires:

  1. Encore un très bel avis Bookinette !
    Tu as parfaitement posé les mots sur mon ressenti.
    J'ai beaucoup aimé Ryan mais le personnage de Sean est tellement beau, il est d'une gentillesse et d'une patience incroyable. Ils forment un très beau couple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Agalactiae !
      C'est chouette qu'on ait ressenti les mêmes choses !

      Supprimer
  2. Ça l'air bien ça! Bon un autre qu'il faut que je lise... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un livre intéressant et vite lu.
      Ta liste s'allonge.... s'allonge..... mdr

      Supprimer