lundi 29 août 2016

Les gens heureux lisent et boivent du café


Auteur : Agnès Martin-Lugand
Editions : Le livre de poche


" Ils étaient partis en chahutant. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux.

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. Afin d'échapper à son entourage qui l'enjoint à reprendre pied, elle décide de s'exiler en Irlande, seule. 
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper...
Paru le 5 juin 2014



mon avis :

Voilà un livre que j'ai pris beaucoup de plaisir même si la fin m'a laissé un petit goût amer.... mais heureusement ce n'est pas une fin en soi puisqu'un tome 2 est dores et déjà sorti !

J'ai beaucoup aimé le ton de la narration, cette jeune femme qui a vécu  un véritable drame raconte sans pathos excessif mais crûment son deuil et sa difficulté à se relever.... 
Depuis la mort de son mari et de sa fille, Diane ne vit plus et seul son ami Felix parvient encore à l'obliger à se lever, à sortir.... C'est son associé dans son petit bar bibliothèque "Les gens heureux lisent et boivent du café". Qu'est ce que j'ai aimé ce personnage excentrique mais si sûr et prévenant ! Depuis l'accident, elle lui a totalement laissé les rênes de l'affaire dont elle se désintéresse ... Tout la ramène à la mémoire de ses disparus et sur un coup de tête, elle décide de fuir souvenirs et sollicitations de son entourage, elle s'envole pour l'Irlande, une destination que son défunt mari souhaitait connaître un jour.

Elle se retrouve dans un petit coin perdu, au bord de l'océan, accueilli par un couple d'Irlandais pure souche qui l'accueillent les bras ouverts.
J'ai adoré la description de ce pays, l'ambiance du pub, les paysages de bord de plage... toute une atmosphère particulière se dégage de ces chapitres et m'a donnée l'envie de sauter dans le premier avion en partance pour ce pays...

Elle s'installe dans une petite maison isolée avec pour seul voisin, un homme farouche, sauvage, agressif, au caractère rugueux, détestant les gens et qui ne voit pas d'un bon œil sa tranquillité troublée par l'arrivée de la jeune femme ... Ils s'affrontent, se jaugent, apprennent à se supporter tout juste, se viennent en aide, s'apprivoisent....
Quel personnage énigmatique et attachant que cet Edward ! Il est à la fois exaspérant et émouvant.... tellement solitaire...

Des personnages secondaires savoureux, une famille tellement chaleureuse, tous entourent Diane de sollicitude et l'aident peu à peu à reprendre pied, à réapprendre à vivre.... Il y a de très belles lignes vraiment sur cette affection bon enfant pendant des soirées au pub, sur la beauté sauvage de la plage battue par les vents qui l'aide à se sentir de plus en plus vivante.
Son cheminement intérieur est très joliment raconté, cette chaleur humaine qui l'enveloppe et l'envahit progressivement, elle réapprend à s'attacher tout doucement...

J'ai beaucoup moins aimé la fin du roman, l'arrivée de Meghan, (un vrai cliché de femme fatale), le triangle amoureux, les hésitations, les décisions prises que j'ai eues du mal à comprendre....
Je me précipite sur le tome 2 afin de ne pas rester sur cette impression de déconvenue après avoir savouré avec tant de plaisir tout le début du récit !

ma notation : 4,25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire