lundi 11 avril 2016

Scandaleux Ecossais - Tome 2 - Le quadrille



Auteur : Suzanne Enoch
Editions : J'ai Lu pour Elle
Collection : A&P


Sur ordre de son frère, le marquis de Glengask, Arran MacLawry a rejoint Londres où la saison bat son plein. Il va devoir supporter ces fichus Anglais qu’il déteste, car Ranulf envisage pour lui un mariage qui permettra à leur clan de renforcer leurs alliances. Mais, lors d’un bal masqué, Arran fait la connaissance d’une ravissante «renarde» dont l’impertinence le séduit d’emblée. Seule ombre au tableau : la belle n’est autre que Mary Campbell, du redoutable clan Campbell. Leurs ennemis héréditaires. Autant dire que leur idylle va mettre le feu aux poudres. Car, selon la légende, le jour où un MacLawry épousera une Campbell, la terre s’ouvrira pour engloutir les Highlands.
Paru le 23 mars 2016



Mon avis :

Quel plaisir de retrouver la famille MacLawry !
Ces frères sont terriblement savoureux et je ressors une fois de plus complètement charmée....

Ce deuxième tome démarre exactement où s'est terminé le premier.
Arran est venu en Angleterre pour son frère Ranulf. Ce dernier est désormais fiancé à Charlotte et c'est sur les épaules d'Arran que repose maintenant la responsabilité de contracter un mariage destiné à  consolider leurs alliances. Ranulf l'enjoint d'épouser  une ravissante idiote sans saveur...

Au hasard d'un bal masqué, Arran va tomber sous le charme de la pétillante et pleine d'esprit demoiselle qui se cache sous le masque d'une renarde et qui accepte une valse entre ses bras...
Comble de malchance, cette dernière appartient au clan des ennemis jurés des MacLawry, les Campbells, c'est même Mary, la petite-fille préférée et héritière du chef de clan.
Celle-ci vit exactement la même situation qu'Arran, elle doit épouser un fade jeune homme qui la laisse totalement indifférente pour de sombres manigances de clan, de pouvoir et d'alliances.

Dans cette histoire, j'ai vraiment apprécié qu'il n'y ait qu'une évidence entre nos deux héros : pas de chamailleries, pas de combats, pas de blessures d'orgueil, pas d'artifices et de jeux entre eux comme bien souvent. Tous les deux sont immédiatement sous le charme de l'autre et, malgré quelques hésitations bien compréhensives,  bravent les interdits.... parce qu'interdits il y a et pas qu'un peu...
Des deux côtés le rapprochement des jeunes gens est totalement et irrémédiablement inacceptable ... 
Arran et Mary vont faire fi de ces obstacles  et vont se battre ensemble côte à côte  pour gagner le droit de s'unir. J'ai aimé que chacun choisisse ses sentiments plutôt que les exigences du clan, 

Arran est d'un romantisme incroyable, j'ai totalement fondu pour cet Ecossais si attachant, je crois bien que je l'ai même préféré à Ranulf (d'autant plus qu'il se révèle extrêmement égoïste sur ce coup là...). Il est le parfait mélange entre la virilité, protecteur en diable et la délicatesse et la douceur. Il est également plein d'humour. J'ai adoré la détermination avec laquelle il prend ses décisions, son indéfectible assurance qui soutient Mary et la réconforte.
Mary ne peut échapper aux sentiments qui la submergent. Comment ne pas fondre devant tant de qualités !  Il est tout ce qu'elle n'avait jamais même rêvé avoir. Il la fait se sentir vivante. Il lui offre aussi la promesse d'une vie bien plus belle et ce malgré les dangers et la perspective d'un rejet de leur famille....

On assiste sans jamais s'ennuyer à tous les épisodes d'un road-trip plein de suspens, où les dangers sont nombreux et où les embûches qu'ils vont devoir surpasser se succèdent , c'est alerte, plein d'action, et surtout plein de cet amour indéfectible qui ne faiblira jamais..... Une bien belle histoire d'un amour plus fort que tout !

J'adore décidément la plume de Suzanne Enoch et j'ai une tendresse bien particulière pour ses "Scandaleux Écossais". Une série vraiment très réussie et je vais attendre le prochain avec impatience je suis dores et déjà intriguée par ce Bear qui semble si singulier....J'ai hâte d'en savoir plus sur sa belle nature !

Ma notation : 4,75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire